Sur la Croisette à Cannes, 5 DJs refont Abbey Road

Nous sommes à quelques jours de la fin des Jeux Olympiques de Londres qui ont animés les écrans du monde entier.  Plus près de chez nous, ce sont les champions olympiques Niçois qui nous ont fait vibrer en natation. Vous êtes sûrement tombés sur cette photo  mettant en scène 4 fiers nageurs français (dont 2 Niçois) sur Abbey Road à l’instar des Beatles !

Sur la Croisette à Cannes, 5 Djs refont Abbey Road

Notre photo : hommage aux jeux olympiques et aux Beatles par les Djs Cannois

Quand on parle de Londres, on pense aux Beatles, à leur succès indétrônable à ce jour, à la musique. La musique omniprésente pendant les jeux olympiques, pendant les cérémonies d’ouverture et de clôture mais aussi dans les oreilles de nombreux athlètes avant chaque compétition…En bonne marathonienne (des soirées en tout genre voir le festival d’Abla), mes champions olympiques estivaux sont incontestablement les Djs qui se sont exhibés dans les établissements Cannois les plus emblématiques de l’été ! Ceux qui m’ont permis de m’électriser sur le dance-floor jusqu’au bout de la nuit et parfois le jour…Quel sprint ! Alors pour célébrer cette fin d’été : hommage au sport, hommage aux jeux, hommage à la musique avec les espoirs des Djs Cannois !

 Ils vous ont fait vibrer cet été à Cannes et laissent déjà présager d’un avenir tout tracé sous le soleil de la réussite : retour sur une rencontre en direct de la Croisette pour une photo-hommage à nos champions Français avec 5 Djs Cannois qui ont déjà remporté la victoire de vous avoir fait danser tout l’été!

INTERVIEW JOHNY//BE

Dj à Cannes, Johny Be pour Abbey Road

Johny//Be

A peine 27 ans et le plus âgé de nos jeunes Djs Cannois ! Johny//Be est désormais un nom qui compte sur les dance-floors de notre ville et déjà dans plusieurs clubs à l’étranger. Artiste éclectique, il aime le mélange des genres mais surtout des gens ! Johny Be est un Dj résolument humain qui aime partager ses pépites musicales. Si à la fin de l’été, il assure n’être pris par aucun engagement, il travaille sur un « track » avec son frère Ké20 et reprend la direction artistique du Sea Sens (toit du Five Hôtel). Retour sur une rencontre à la Pointe Croisette …Pour cet hommage aux jeux olympiques et aux Beatles, il a choisi les questions que j’allais lui poser : l’interview Imagine.

Buzz de Cannes : Quel a été ton terrain de jeu cet été ?

Johny//Be : Secret Party (ndlr : collectif créé par Johny//Be) sur le toit du 3.14 CANNES où j’ai pu jouer des sons non-conformistes à ce que l’on propose habituellement et dédiés aux amoureux de la musique.  Puis sur la sublime plage de l’Ecrin et enfin le GOTHA pour la Limelight avec Art Department et Solomun dont je suis fan.

BdC : Les athlètes des jeux ont des surnoms dus à leur performance comme Agnel, le squale, Bolt, l’éclair, Phelps, la balle de Baltimore. Si tu devais choisir un surnom, quel serait-il ?

J.B. : Difficile à dire, je ne souhaiterais pas être prétentieux… Ce que j’aime c’est vraiment faire groover les gens donc je dirais Johny Groove.

BdC : Les Beatles ont débuté dans des kermesses. Si tu pouvais jouer dans un lieu insolite, quel serait ton choix ?

J.B. : Sur les îles de Lérins. En mode DC 10 à Ibiza (c’est bien entendu un clin d’œil à ceux qui me suivent).

B.d.C. : Les athlètes, et notamment Michael Phelps, aiment se concentrer avant leur compétition en musique. Dans quelles oreilles de sportifs souhaiterais-tu être diffusé ?

J.B. : Un sportif olympique ? Usain Bolt… Parce qu’il ne lâche jamais rien.

B.d.C. : Si la musique devenait épreuve olympique, dans quelle catégorie souhaiterais-tu concourir :

  • Le Dj qui a vendu le plus d’album
  • Le Dj qui a joué dans le plus de clubs au monde
  • Le Dj qui a le meilleur classement sur Résident Advisor ?

J.B : Sans aucun doute le dj qui a joué dans le plus de clubs au monde. J’aime la diversité. Alors, découvrir plusieurs scènes, partager la musique avec de multiples publics qui ont une culture et  une approche de la musique différente, ça rend le tout vraiment très intéressant.

B.d.C : Si tu devais recevoir une médaille olympique pour l’un de tes mixs ou performance, ce serait quoi ?

J.B. : Une anecdote qui me vient à l’esprit et qui m’a vraiment touchée. Lorsque j’ai  joué le warm up de la limelight au Gotha le12 Août dernier. A la fin de mon set, Johnny White, (l’un des Djs d’Art Department) est venu me saluer et m’a dit : Hi, Bro ! Good job ! See You Soon 🙂 (Salut mon pote, bon travail, à bientôt)

Suivez Johny//Be sur Facebook

Pour écouter Johny Be, c’est par ici :

INTERVIEW Ké20

Dj à Cannes Croisette pour Abbey Road, Ké20

Ké20

Ké20 alias Kévin règle son pas sur celui… de son frère qui n’est autre que Johny Be ci-dessus. A 23 ans, il a écumé déjà bon nombre de lieux nocturnes cet été qui lui font les yeux doux tant sa musique groovy, funky et électro hip hop séduit. Mais c’est grâce à sa présence au sein du groupe Quartier Croisette qu’il fait ses débuts au côté de Franck Pellegrino (peintre, illustrateur, tatoueur) en composant les sons de ses vidéos de graffs. Plusieurs projets prévus dès cet automne pour Ké20 et notamment la production avec son frère Johny Be et plusieurs dates dont Berlin et Paris.

Entretien sur l’herbe sur le thème Imagine…

Buzz de Cannes : Quel a été ton terrain de jeu cet été ?

Ké20 : Le Loulou, un club dans le club à l’intérieur du Gotha, à la fois décontracté et frais. Mais aussi, Secret Party sur le toit du 3.14 CANNES, l’Ecrin, le rooftop du Radisson pour la première Limelight de la saison et la street party pour la fête de la musique au Comptoir du Palais.

BdC : Les athlètes des jeux ont des surnoms dus à leur performance comme Agnel, le squale, Bolt, l’éclair, Phelps, la balle de Baltimore. Si tu devais choisir un surnom, quel serait-il ?

Ké20 : le Gaga (ndlr : n’y voir aucune relation avec la STAR du même nom mais plutôt la passion de l’anticonformisme et de la créativité).

BdC : Les Beatles ont débuté dans des kermesses. Si tu pouvais jouer dans un lieu insolite, quel serait ton choix ?

Ké20 : (rires) C’est bon ça ! Dans une cave… à Berlin. J’ai toujours comme repère les clubs Berlinois pour leurs diversités et leurs richesses musicales et artistiques.

B.d.C. : Les athlètes, et notamment Michael Phelps, aiment se concentrer avant leur compétition en musique. Dans quelles oreilles de sportifs souhaiterais-tu être diffusé ?

Ké20 : rien avoir avec les jeux Olympiques mais j’aime beaucoup Lionel Messi. Il a la classe.

B.d.C. : Si la musique devenait épreuve olympique, dans quelle catégorie souhaiterais-tu concourir :

  • Le Dj qui a vendu le plus d’album
  • Le Dj qui a joué dans le plus de clubs au monde
  • Le Dj qui a le meilleur classement sur Résident Advisor ?

Ké20 : le Dj qui a joué dans le plus de clubs au monde mais avec mon frère, tranquille, tous les 2.On tournerait un peu partout mais surtout dans  des clubs un peu différents comme les clubs Berlinois, pour les mêmes raisons que je t’ai dit tout à l’heure.

B.d.C : Si tu devais recevoir une médaille olympique pour l’un de tes mixs ou performance, ce serait quoi ?

Ké20 : Mes propres sons. Je prépare d’ailleurs une prod. avec John qui sortira en octobre et c’est vraiment un accomplissement personnel.

Suivez Ké20 sur Facebook

Pour écouter Ké20, c’est par ici :

INTERVIEW (Planck)

Max  est encore étudiant. En langues étrangères appliquées. Avec son compère Karl, ils forment le duo Planck, (en référence au

Dj à Cannes, Max du groupe Planck

Max (Planck)

physicien Max Karl Planck, l’un des fondateurs de la mécanique quantique).  Comme Max, Karl est étudiant mais en histoire de l’art. A peine 41 ans à eux 2 et ils ont la culture musicale d’octogénaires !!! Tous deux distillent une musique dédiée au plus grand nombre qui laisse la part belle à la variété française comme à l’électro. Ils ont déjà passé un été sous les sunlights de Cannes et s’apprêtent à rejoindre leurs villes respectives où ils étudient le reste de l’année à Aix en Provence et Paris… Et pourquoi pas : revenir dès le festival  dans des lieux mythiques comme la villa des  Inrocks ou la villa Schweppes ? Tellement complices, Max et Karl de Planck, que parfois ils ont répondu l’un à la place de l’autre !!!

Max (interview Imagine)

Buzz de Cannes : Quel a été ton terrain de jeu cet été ?

Max : La Plage Miramar, le Petit Paris, dans un moulin à Grasse pour la fête de la musique, Le Loulou Club et pour finir tout l’été au 3.14 Cannes pour la soirée des fées-tardent.

BdC : Les athlètes des jeux ont des surnoms dus à leur performance comme Agnel, le squale, Bolt, l’éclair, Phelps, la balle de Baltimore. Si tu devais choisir un surnom, quel serait-il ?

Max : … (silence interrompu par Karl : mais si l’alliance bleue !) Non, aucune idée en fait. Oui, je me suis bien inscrit à l’Alliance bleue de Sébastien Tellier qui nous donne des surnoms mais je dois avouer qu’il ne me convient pas du tout !

BdC : Les Beatles ont débuté dans des kermesses. Si tu pouvais jouer dans un lieu insolite, quel serait ton choix ?

Max : Lors d’un voyage à Cuba, j’ai découvert, perdue au fin fond de la ville, une grotte. J’étais incapable d’imaginer qu’il puisse se passer quelque chose là-bas. Et en descendant un peu, je suis tombé sur  plus de 3000 personnes réunies pour une soirée. J’aimerais vraiment joué là-bas.

B.d.C. : Les athlètes, et notamment Michael Phelps, aiment se concentrer avant leur compétition en musique. Dans quelles oreilles de sportifs souhaiterais-tu être diffusé ?

Max : Pourquoi pas dans les oreilles d’Usain Bolt pour qu’il prenne un peu plus de style, un peu plus de groove dans ses attitudes…devant la caméra !

B.d.C. : Si la musique devenait épreuve olympique, dans quelle catégorie souhaiterais-tu concourir :

  • Le Dj qui a vendu le plus d’album
  • Le Dj qui a joué dans le plus de clubs au monde
  • Le Dj qui a le meilleur classement sur Résident Advisor ?

Max : J’aimerais pouvoir dire meilleur classement sur Résident Advisor… Cependant, ils sont peut-être un peu trop focalisés sur l’électro….

B.d.C : Si tu devais recevoir une médaille olympique pour l’un de tes mixs ou performance, ce serait quoi ?

Max : Etant donné qu’on n’est pas encore dans la production, la récompense… ? Après des heures de recherches et d’analyse musicale, c’est de voir les gens vibrer sur la même musique qui nous a fait vibrer… Quelquefois, peut être 1h avant à peine !!! Nous avons un public de toutes les générations et c’est ce que l’on aime. La médaille donc ce serait pour notre éclectisme !!!

Dj à Cannes, Karl du groupe Planck

Karl (Planck)

Karl (interview all you need…)

B.d.C : Pour les Beatles, all you need is love. Et pour toi ?

Karl (Planck) :… (silence de réflexion interrompu par Max : je réponds à sa place mais chill sans aucun doute). Ah oui bien ça !!! All You need is Chill (ndlr : détente).

B.d.C : Yannick Agnel a besoin d’un maillot (au lieu d’une combi), Phelps d’un casque Sol Républic, Bolt, un maillot Puma. De quoi as-tu le plus besoin pour mixer ?

Karl (Planck) : Une cravate en laine tressée, bordeaux par exemple ! J’aime bien les cravates à bout carré avec un Chino de couleur, ça donne du style.

B.d.C. : Si les Beatles restent à ce jour une source d’inspiration pour beaucoup, quelles sont les tiennes ?

Karl : Je  suis complètement ouvert d’esprit sur un point de vue musical mais ce qui me touche le plus c’est la mélodie. Mais il y a un morceau qui me touche vraiment, c’est « Soul Sacrifice » de Santana. Petit déjà, ma mère mettait ce morceau à fond. C’est enregistré  à Woodstock, percus et tout ça… donc c’est super terre à terre les percussions  comme son… Soul Sacrifice de Santana me fait toujours danser !  A chaque fois je suis en transe, je revis Woodstock !

B.d.C. : Paris-Match a demandé à plusieurs athlètes ce qu’ils emmenaient dans leurs valises pendant les jeux. Si tu devais mixer à l’étranger, tu emporterais quoi ?

Karl (Planck) : Un jeu d’échec, un panama, une vieille chemise à fleur et surtout mon puits de musique : mon Ordi !

B.d.C. : Les athlètes ont souvent besoin de musique pour se concentrer ou pour se détendre. Puisque tu vis de la musique, quel sport fais-tu pour te défouler ?

Karl (Planck) : Je ne fais pas de sport ! J’adore nager mais je n’ai pas tout le temps l’occasion !  Mais sinon pour me détendre j’adore le cinéma. Je fais des études d’histoire de l’art … La culture c’est mon sport !

B.d.C. : Si tu devais retenir qu’un seul endroit où tu as joué à Cannes cet été, ce serait lequel ?

 Karl (Planck) : En retenir qu’un seul c’est vraiment difficile mais parmi nos meilleurs moments : La 1ere fois au 3.14 pour les fées tardent, le public était vraiment très réceptif et on a pu jouer notre truc…La fête de la musique à Grasse dans un moulin à huile, bon enfant et chaleureux. Et enfin, la soirée du 9 août au Loulou Club, on s’est bien amusé et surtout à notre manière 🙂

Suivez Planck sur Facebook

Et pour écouter Planck, c’est par ici :

INTERVIEW DORIAN CRAFT

Dorian Craft, Dj Cannois

Dorian Craft

Interview All You Need…

Bientôt diplômé en licence de communication, Dorian Craft est tombé dans la musique très jeune. Il y a 7 ans, en internat, il découvre une vidéo mettant en scène Joachim Garraud et David Guetta. C’est décidé, il sera DJ !!! Si depuis, ses goûts musicaux ont évolué vers des sons deep, tech house ou techno, il ne se sent pas enfermé dans un style musical précis et avoue avoir dans son ipod du Cold Play ou du Dido. Il a électrisé le public en première partie des plages et au Loulou Club et travaillera dès septembre sur son nouvel EP : entretien à l’ombre d’un palmier sur le thème all you need…

B.d.C : Pour les Beatles, all you need is love. Et pour toi ?

Dorian Craft : All I need is.. Music !!! Qu’est-ce que je ferais sans ?!!

B.d.C : Yannick Agnel a besoin d’un maillot (au lieu d’une combi), Phelps d’un casque Sol Républic, Bolt, un maillot Puma. De quoi as-tu le plus besoin pour mixer ?

D.C.: Je suis resté fidèle aux CD. Cela implique forcément des contraintes techniques mais j’avoue ne pouvoir m’en passer pour le moment.

B.d.C. : Si les Beatles restent à ce jour une source d’inspiration pour beaucoup, quelles sont les tiennes ?

Je suis un très grand fan de Sébastien Léger, tant sur le point de vue production, que musical. J’adore sa façon de construire ses sets. J’ai eu la chance de diner avec lui l’année dernière, il est génial,  il ne se prend pas la tête, il est loin des standard des djs actuels, réputés pour prendre de gros cachets et partir direct ! Lui c’est un vieux de la vieille, il vient faire son set et il boit des coups avec toi !

B.d.C. : Paris-Match a demandé à plusieurs athlètes ce qu’ils emmenaient dans leurs valises pendant les jeux. Si tu devais mixer à l’étranger, tu emporterais quoi ?

 D.C. : Ca dépend ou je vais ! Mais bien évidemment mon ordinateur : c’est ma source de travail, de là que je travaille mes productions. Et aussi une bonne paire de basket !

B.d.C. : Les athlètes ont souvent besoin de musique pour se concentrer ou pour se détendre. Puisque tu vis de la musique, quel sport fais-tu pour te défouler ?

D.C. : Cette question tombe bien car après la musique, j’aime beaucoup le sport. Je fais de la muscu et aussi du foot avec les potes. J’aime bien le tennis aussi.

B.d.C. : Si tu devais retenir qu’un seul endroit où tu as joué à Cannes cet été, ce serait lequel ?

D.C. : Les plages électroniques ! Mixer dans un cadre tel que celui-ci au bord de la mer avec une telle liberté et un gros son… Un public extraordinaire… Vraiment un très très bon souvenir…

Suivez Dorian Craft sur Facebook

Pour écouter Dorian Craft, c’est par ici :

Abbey Road Version Croisette

[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_groupe1.jpg]4860
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_abbeyroad2_0.jpg]680
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_abbeyroad2.jpg]550
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_abbeyroad1_0.jpg]550
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_abbeyroad1.jpg]340
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_groupe2.jpg]300
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_groupe3.jpg]250
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_groupe4.jpg]260
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_groupe5.jpg]250
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_groupe6.jpg]190
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_groupecerceau2.jpg]210
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_john2.jpg]210
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_john3.jpg]210
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_johncerceau1.jpg]200
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_karl1.jpg]190
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8730.jpg]170
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8738.jpg]130
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8751.jpg]100
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8760.jpg]80
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8763.jpg]90
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8786.jpg]100
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8787.jpg]80
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8790.jpg]70
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8798.jpg]50
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8809.jpg]30
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8810.jpg]30
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8816.jpg]30
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8818.jpg]20
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8821.jpg]30
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8827.jpg]40
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8831.jpg]110
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8834.jpg]70
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8841.jpg]80
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8843.jpg]60
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8847.jpg]70
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8850.jpg]40
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8857.jpg]50
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8859.jpg]50
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_sam_8875.jpg]70
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_groupe1_0.jpg]190
[img src=http://www.buzzdecannes.com/wp-content/flagallery/abbey-road/thumbs/thumbs_groupecerceau1.jpg]150

Vous en savez désormais plus sur ces jeunes talents qui ont animé votre été à Cannes. Si vous souhaitez connaître les coulisses de ces interviews réalisées sous une chaleur de plomb à la Pointe Croisette, voici un making of réalisé pour vous, pour eux, pour nous… Un formidable souvenir d’une mise en scène en hommage aux jeux olympiques, aux Beatles et à la musique…

A bientôt

AblaCarolyn

PS : Encore un immense merci à Samy Memmi pour les photos 🙂