J’ai découvert la voix suave de Baxter Dury sur Radio Nova, ma radio chouchou. Alors quand j’apprends que j’ai l’opportunité de l’interviewer en tant que « Journaliste pour le Festival Pantiero« , pensez-vous que j’arrive même à l’avance ! Sauf que ce jour-là, pas de chance, j’étais la seule à vouloir l’interviewer et je me pointe au Palais pour rien. Ah non pas pour rien, j’apprends qu’il est à la plage et que je peux tenter ma chance de le retrouver, en allant de serviette en serviette. Oui mais non finalement. Tant pis.

C’est donc pour l’avant-dernière soirée du Festival Pantiero que je verrai et écouterai Baxter Dury. Et si ses chansons sont plutôt cools, il se donne à fond sur scène. Et ça donne soif. Et il boit donc de grandes lampées de bière entre deux chansons. Vêtu d’un costume, dont il ne tardera pas à tomber la veste, le dandysme anglais est ici très bien représenté.

Nous aurons droit à plusieurs titres de son dernier album « Happy Soup » mais aussi au célèbre titre « Cocaïne Man » avec lequel j’ai découvert Baxter Dury. Madeleine Hart aux choeurs et claviers complète admirablement bien la voix de Baxter Dury. Bref j’ai adoré.

A la fin du concert, il passera beaucoup de temps à se faire prendre en photo avec ses fans, signer des autographes et mieux encore, il ira dans le public écouter le groupe suivant, comme tout un chacun. C’est à ce moment-là que je me décide à l’aborder et lui sortir un « Hey Baxter, where were you this afternoon ? We planned to have an interview together ! » sur le ton de la plaisanterie. Et là je le vois qui se décompose, sincèrement désolé car … il n’avait pas été prévenu ! Bon tant pis, toutes les questions que j’avais préparées pour toi Baxter, je te les poserai la prochaine fois ok ? Mais il faudra revenir hein ?

En attendant je vous fais partager 2 vidéos, de qualité super moyenne mais c’est l’intention qui compte, n’est-ce-pas ?