Aujourd’hui c’est vendredi et vendredi c’est aïoli !

Acte 1 : l’aioli du maire au Suquet

C’est donc dans mon quartier, à quelques pas de chez moi que je me rends ce vendredi midi, pour participer au traditionnel Aïoli du Maire pour les journalistes. Les membres du jury y participent aussi et donc, après la pétanque, c’est à une autre tradition provençale à laquelle ils devront se plier. Je ne suis pas journaliste mais j’ai réussi à infiltrer le milieu et à obtenir le fameux sésame qui me permettra d’y participer !

Retrouvant Henry Michel qui parle devant une caméra et Stéphane notre photographe officiel BuzzdeCannes nous nous installons à une table, en plein soleil. Nulle envie de boire du vin pour ma part, le soleil m’abrutit assez rapidement et il serait dangereux d’en rajouter.

Les membres du jury arrivent, Nanni Moretti nous refait le coup d’arriver en filmant, camescope au poing puis se met debout sur sa chaise pour se faire acclamer par la foule en délire. Ou presque.

L’aïoli d’Ernest est fameux, le soleil tape, j’ai envie d’aller faire la sieste. Je parviens cependant à faire bonne figure sur la photo que je demande à Thierry Fremaux.

Avec Thierry Fremaux - Photo par SlpCannes

Acte 2 : la montée des marches pour Cosmopolis

Ce film je voulais aller le voir, AblaCarolyn m’avait dit que ça allait être canon, sur le papier il me plait. J’enfile ma robe de bal, j’attrape le bras de mon chevalier servant Franck, équipé d’un nœud papillon, et nous courons sous la pluie jusqu’au Palais. Nous croisons David Lisnard vêtu de l’imperméable de l’inspecteur Columbo (avec comme excuse que ça le protège de la pluie sur son scooter, nous ne le croyons pas bien entendu) et pouvons entamer notre première montée des marches en amoureux.

Le film : Un jeune golden boy multimilliardaire décide un matin de traverser la ville pour aller se faire couper les cheveux. Pendant cette traversée, il croise des émeutiers qui en veulent à la vie du président, consulte son médecin, son comptable, les funérailles d’une vedette du rap, ses maîtresses dans sa limousine high tech ainsi que sa jeune épouse qui, elle, ne monte jamais dans la limousine. Suite à une mauvaise anticipation de sa part, il est ruiné dans la journée et va volontairement jusqu’à sa propre perte.

Mon avis : au bout de 10 minutes j’ai envie de dormir, au bout de 15 minutes j’ai envie de partir. Plusieurs personnes ont quitté la salle en cours de projection, d’autres jouent avec leur portable. Très peu d’applaudissements. Ce film ne me procure aucun sentiment. L’histoire laisse réfléchir, surtout le lendemain mais c’est typiquement le genre d’histoire que je préfère affronter sur le papier.

Acte 3 : la Terrazza Martini

C’est donc assez engourdis que nous nous rendons ensuite à la Terrazza Martini dans l’idée de boire un ou deux verres histoire de finir la soirée sur une note positive. L’endroit est sympa mais encore assez désert, une dame parle d’un reportage ou je ne sais quoi au micro. J’apprends dans les commentaires que c’est Nastassja Kinski. Je n’écoute pas trop et je me précipite au boire pour me désaltérer.

Je goute 3 cocktails au Martini, le premier n’avait pas de goût, le deuxième était meilleur, je n’ai pas fini le troisième, bref je ne suis pas une grande fan de Martini. Exténuée par notre non-soirée, nous décidons de rentrer. L’ambiance n’est pas encore là, il est trop tôt mais j’ai sommeil et j’ai faim. Bonne soirée cependant, malgré un film mollasson et une after moyenne. Sisi, c’était une bonne soirée !

A faire aujourd’hui :

  • Aller à la plage
  • Soirée Carte blanche Airnadette au 3.14
  • Cannaoké, contre-soirée à 22h à l’Entrecôte (j’y serai !)
  • Aller à la villa des Inrocks écouter Club Cheval et profiter de la dernière soirée (j’y serai aussi !)
  • Ne pas louper Joachim Garraud au Gotha Club