SAMEDI 26 MAI 2012. Dernier soir de festival. Dernier soir qui se termine en apothéose pour la plupart des établissements éphémères présents à Cannes. D’un coup, là, en écrivant ces lignes, j’ai un petit coup de blues, déjà la nostalgie de cette dizaine dédiée au 7eme art (oui, bon ok pour moi plutôt aux « PARTY » endiablées). Alors, pour cette dernière soirée, malgré l’épuisement, il fallait que celle-ci soit plus forte que les autres, qu’elle dure jusqu’au petit matin, qu’elle apporte de la folie, de la joie, de l’émotion (et toujours plus de fatigue)… Et cette dernière n’a pas failli, de telle sorte qu’il me tarde déjà de vivre le 66eme Festival International du Film.

Récit d’une soirée de folie et teintée d’émotions

Après 10 jours de festivités, on commence enfin à connaître tous les filons pour être au bon endroit au bon moment… encore faut-il les suivre !!! A 22H, je reçois donc un précieux tweet de la Terrazza m’informant de la visite de Sting pour la soirée de fin de film « Mud » (et Matthew, il est là ou pas ?). Passage éclair au 3.14, rapatriement de copines : « Les fiiiiiilllles, y’a Sting à la Terrazza !!!!! Dépêchez-vous »

Ravalement de façade, laquage de cheveux, révision des talons et de la robe (surtout au niveau des fesses, au cas où ça nous ferait pas un beau popotin)….1h après : on est prêeeeetes !!!

Bah oui sauf qu’arrivées à la Terrazza Martini, il nous a pas attendu le Sting – non, il vient juste de partir même #grrrrrrr

J’en profite quand même pour déguster 2 « Martini Royal bianco » (oui depuis la dernière fois, j’ai quand même appris le nom des cocktails, instructif non ce festival ?), déguster quelques petits fours sucrés (c’est quoi ce macaron fourré à l’orange trop bon ????), apprécier la musique toujours aussi bonne, bonne, bonne. (Cliquez c’est kitsch mais c’est bon !!!)

Puis direction un lieu incontournable de ce festival encore : la Villa Schweppes. Victime de son succès tout le long de la dizaine, la

le groupe Killtronik

villa Schweppes est déjà bondée lorsque j’arrive à 00h02 (ou 36, je sais plus). Ils auraient pu nous proposer un truc tranquille genre c’est la fin, petite fête de départ et ça aurait suffi tant leur festival a été auréolé de succès. Mais non, c’est sur du bon et du très bon même que la villa Schweppes clôture sa dizaine !

J’assiste donc au concert des Killtronik qui électrisent le dance floor si exigeant de la villa Schweppes et retiennent toute l’attention du public. Le Schweppes coule à flot, la fête bat son plein…. On est bien Tintin !!!

Puis, c’est au tour des Airnadette de nous livrer une mise en bouche de leur savoir-faire avant de poursuivre leur show au 3.14 CLUB… J’ai peur, très peur… Ces 6 énergumènes emmenés par le charismatique Gunther Love, n’ont de limites que…. Que… rhaaa je cherche mais je trouve pas… c’est ça le problème !!! Ils n’en ont PAS de limites !!! Bref, cette fête se termine sur un spectacle de folie, avec le public sur la scène, Jean-Françoise dans le public, et le reste du groupe en furie !!!

AblaCarolyn et Nicolas Domenach

Croisés à la Villa Schweppes : des joyeux drilles de Canal + dont Nicolas Domenach (j’adore toujours ce que vous faites), Julia de la Matinale,  et Daphné Burki.

Thomas et Rose (directrice du 3.14 Hôtel)

Au 3.14, le succès de leur festival, c’est avant tout grâce à une équipe dévouée qui ne compte pas ses efforts pour offrir pendant toute la durée, des évènements de qualité. Et ce soir-là ne déroge pas à la règle. Pour preuve, même la directrice de l’hôtel met la main à la pâte ou plutôt aux platines 😉

Bien évidemment, à soir de grande affluence, c’est par un mot de passe que l’on pouvait rentrer pour assister au spectacle des Airnadette… Il fallait être sourd à la villa Schweppes, pour ne pas entendre Gunther Love livrer le précieux sésame pour poursuivre la soirée : « DANS TA SŒUR ». Du coup, il était difficile de circuler dans l’enceinte du 3.14 et c’est dans une ambiance survoltée que nous avons assisté encore aux Airnadette avec la même ferveur et jusqu’au bout de la nuit (ou même du jour non ? je sais plus).

6h45 … (Un marathon, je vous dis, ce festival) On se dirige vers la chambre noire Belvédère où quelques festivaliers triés sur le volet étaient invités à partager un petit déjeuner… La vodka à 7 h du mat c’est obligatoire ? Ouf… Non, ici, on profite des premiers rayons de soleil, d’un café bien chaud et de viennoiseries…

Voilà c’est fini… (Cliquez, vous allez pleurer comme moi, là)

Tant d’émotions, ça donne envie de dire MERCI (à lire seulement si vous êtes cités dedans sinon ça va être aussi chiant qu’une cérémonie de clôture mais bon a priori vous êtes cités dedans)

Merci à ma compère de Buzz de Cannes @Mar1e de m’avoir permis d’assister à tant de jolies choses et à Stéphane pour ses sublimes photos de Stars (SLPCANNES).

Merci à Camille, mon associée pour 99 ans dans Ze Agence pour avoir traité l’ensemble de nos dossiers en cours pendant que je sirotais du champagne toutes les nuits.

Merci à mes clients d’avoir patienté pendant que je courais de fête en fête (et surtout à Céline de Senior Care).

Merci aux Community Managers de Terrazza Martini, Villa Schweppes, Renault ZE, 3.14, pour leurs réponses, leurs  retweets et leurs aimables informations.

Merci à Orange pour leurs invitations et leurs photos qui nous laisseront un souvenir heureux et impérissable de ce festival.

Merci et bravo aux lieux éphémères qui nous ont offert des fêtes mémorables : GOTHA CLUB (pour sa programmation de folie et sa dimension internationale) qui sera présent cet été, 3.14 Club (que puis-je ajouter après tant d’éloges dans les articles précédents ?), la Terrazza Martini, La Villa Schweppes, le Château du Cercle, la Chambre noire Belvédère, la suite L’Oréal au Martinez, La Villa des Inrocks (que de purs moments de bonheur), Le Baron (même si c’est toujours un peu difficile d’y accéder), La plage Orange et le Club by Albane bien sûr !!!!

Merci à tous ceux qui ont dû supporter mes crises de nerf et à ceux qui m’ont aidé à vivre toutes ces magnifiques soirées : Sébastien, Yannick & Vanessa, Sophie, Céleste (à lire impérativement ici), Anne (Instinct de Com), Emilie (E2photographers), Nicolas (qui est plus grand que moi et qui a pris de meilleures photos de Gossip que moi), Sandrine (Orange- pour son accueil et sa bonne humeur), Annabelle (qui m’a conduit en Twizy),  Philippe de D-View et ses fils (sorry de ne pas avoir assisté avec vous au grand prix), Jean-Luc (Valentine & co), Vincent (le coiffeur aux doigts de fée-Carré VIP à Saint Laurent du Var), Vanessa (HK design), David Bartoli (quel bonheur de se croiser en soirées), Géraldine & Mozart (Limelight Party), Arthur (pour ses magnifiques photos au Gotha), Fabien (le journaliste le plus sympa de ce FIF et même le reste du temps), Thibaut (Voulez-vous), Gil (L’anonyme), Pierre (Nightlife), Henry Michel et Bertrand (pour leurs supers reportages décalés dans Cannes Inside), Hugo Mayer (Le blog Reporter, le témoin des fêtes réussies) et tous les autres croisés ici et là entre la Croisette et Twitter…. Merci encore et à l’année prochaine 🙂

Et puis surtout, merci, un immense merci à VOUS qui avez suivi mes pérégrinations durant ce 65eme Festival International du Film.

Si d’aventure vous restez à Cannes, je vous conseille maintenant d’aller dîner au Carré des Sens (des sushis d’exception), de dîner provençal à la P’tite Maison rue Marceau, de dîner chic & festif au Privilège, de vous faire une beauté des mains au boudoir de Jenny, de faire un peu de sport chez Fight Club Gym, de vous acoquiner à l’Anonyme, de jouer aux Sims par temps de pluie chez Place2games.

Ah et sinon La Palme d’Or a été attribué à Amour de Michael Haneke et le prix du Jury à Ken Loach pour « La part des Anges ».

Voilà, cette fois c’est vraiment fini… si d’aventure vous voulez me lire encore bah y’a qu’à le dire !!!