Vive les touristes !!!

Dimanche 22 juillet 2012. J’ai appris lors d’un apéro hebdomadaire (mention légale et inexacte pour éviter les rumeurs sur ma consommation d’alcool), que chez nous, à Cannes, nous n’avions aucune spécialité culinaire. Soit. En revanche, à Cannes, nous avons des manifestations culturelles, que du coup, je nommerais bien spécialités : les feux d’artifices (il y a aussi les nuits musicales du Suquet mais je laisse Mar1e vous en parler, vous l’aurez compris je suis plus branchée DJ que musique de nuit).

feu d'artifices du 16 juillet à Cannes

Et cette semaine, pas moins de 2 feux d’artifices au compteur pour le festival pyrotechnique ! Si j’étais une touriste, je me dirais sûrement que c’est un argument publicitaire de l’office de Tourisme pour me faire revenir l’année d’après…

Ah… touriste… quel joli mot… (Cannois, Cannoises : ne levez pas les yeux au ciel !!!). Oui, quel joli mot pour une acharnée du travail comme moi qui parfois, rêverait d’être à la place de ces vacanciers venus profiter de NOTRE soleil, NOTRE mer, NOS plages ou de NOS feux d’artifices (Cannois, Cannoises : ne hochez pas la tête de bas en haut pour dire oui, cet article est peut-être lu par des touristes).

Du coup cette semaine, je me suis rêvée en mode touriste…

Si j’avais été une vacancière  à Cannes cette semaine…

catamaran à Cannes

Soirée Catamaran pour le feu d’artifices

Lundi, j’aurais assisté au feu d’artifices du 14 juillet tiré le 16 juillet – oui, le 14 il y avait du vent, venu du Nord très certainement. La faute à qui ? Aux TOURIIIIISTES, sûrement… Et même que je serais monté sur un catamaran, avec DJ Uncle Jim aux platines tout en dégustant une coupette de champagne (voire 2) et un macaron framboise (voire 5). Bref, j’aurais vu le feu d’artifices de l’Italie en direct de la baie de Cannes, et j’aurais même profité de la vue somptueuse qu’offrent les îles de Lérins en pleine nuit….

Les îles de Lérins la nuit

Touriste ou pas, j’aurais fait les soldes. Je me serais baladée le long de la rue d’Antibes ou de la Croisette poussant même jusqu’à la rue Meynadier pour découvrir les bonnes affaires des commerçants cannois – Je me serais précipité dans une boutique affichant -80% sur une paire de talons de 12 à moins 80 %.

Et puis, surtout je serais passée dans la rue des Frères Casanova pour faire une pause déjeuner. Une ruelle presque invisible des badauds qui parcourent la rue d’Antibes ou la rue Hoche, mais qui recèle un trésor pas si caché que ça puisqu’il se trouve en plein milieu : le restaurant « le 7 place ». Là, sur la terrasse ombragée, j’aurais dégusté une salade ou une tomate mozza selon le marché du chef…

le fameux tableau du 7 place (en fond la salade Caesar et si vous souhaitez la découvrir : allez sur place. Non, mais !!!

PAUSE INFO : Je vous recommande cette adresse qui en plus de mettre à la carte uniquement des produits frais, a eu l’idée de fidéliser ses clients en inscrivant leurs noms sur des Opinels  dont ils peuvent se servir à chaque fois qu’ils viennent et qui, le reste du temps, sont exposés sur un grand tableau dans le resto !!!

Le vendredi, j’aurais eu vent d’une soirée (ENCORE ?) à l’hôtel 3.14 où paraît-il, les Djs étaient sur le toit et les clients, ailés et casqués, dansaient en silence sur des rythmes différents….

Soirée « Fées-tardent » au 3.14 Cannes

Enfin, le samedi, j’aurais assisté sur une plage de la Croisette, au feu d’artifices de la Chine qui avait pour thème « Un Dragon dans le ciel ». Je n’aurais vu ni dragon ni aucune autre forme mais j’aurais été émue par cette féérie de sons & lumières….

Mais ce n’était PAS qu’un rêve !!! En plus d’écrire 3 communiqués de presse, inventer 2 jeux concours, 3 apéros boulot (oui bon plus apéro que boulot), tester le métier d’hôtesse à l’hôtel 3.14, rassurer un client : « oui, votre site internet sera prêt dans 2 jours »… Oui, après tout ça, j’ai aussi vécu Cannes en mode touriste en plein été.

Amis touristes : Même si plus haut j’ai été de mauvaise foi (Cannois, cannoises : ne hochez pas la tête de gauche à droite pour dire non), je comprends votre engouement pour la ville de Cannes. Tellement, que l’année prochaine, si  je pars en vacances… Je pars à Cannes, tiens !!!

MERCI à (comme d’hab, à lire seulement si vous êtes dedans sinon ça va être relou) :

–          Chris & Uncle Jim pour la soirée de lundi sur le catamaran : au top, au top, au top (et merci à Anne de m’avoir réservé cette surprise, à Sophie de l’avoir vécu avec moi et moins à R.- qui se reconnaîtra – d’avoir failli vendre la mèche).

–          prince Momo (qui ne lira sûrement pas ce billet), de nous avoir permis de jeter une tong dans sa limousine (et pour les créneaux comment ça se passe ?)

–          l’équipe du « 7 place » : vous pouvez déjà graver mon nom sur un opinel, je sens que je vais devenir addict de vos petits plats.

–          L’équipe de « Agnès B. » : c’est les soldes mais j’aime déjà la collection hiver !!!

–          L’hôtel 3.14 qui m’a gentiment accueilli pour être hôtesse vendredi soir pour Buzz de Cannes

–          Raphaël des Zeitouneries et Nico de Inbackstagewith, pour m’avoir accompagné jusque très très tard vendredi à la soirée des « fées-tardent ».

Et comme toujours, MERCI A VOUS, de lire mes billets chaque semaine 🙂

Allez, bisous

Abla