Quand j’ai appris que -M- ferait un showcase privé à la Villa Schweppes la grande fan que je suis s’est dit qu’il fallait tout faire pour trouver des places et assister à cette soirée qui s’annonçait fabuleuse. J’ai beau avoir vu -M- à Nice moins d’une semaine auparavant, pouvoir bénéficier d’un concert presque particulier m’enchante particulièrement.

Trouver des places

Si l’invité mystère ne sera dévoilé qu’au dernier moment, grâce à une source bien informée je sais déjà depuis plusieurs jours que Matthieu Chedid sera à la Villa Schweppes. Mais comment être sure de pouvoir entrer alors que les listes sont restreintes ? Je fais appel à toutes mes connaissances, je promets statue et poèmes à l’effigie de mes amies si elles me trouvent des entrées.. et c’est finalement sur Twitter que j’obtiens le fameux sésame, en participant au concours de RT par @villa_schweppes ! Et comme j’ai droit à 2 entrées, je décide d’en faire profiter ma copine Charlotte et de passer un super moment toutes les deux.

Entrer dans la Villa Schweppes

La file d’attente est longue mais comme nous sommes sur liste nous nous la pétons un peu (oui oui un peu). Après une petite frayeur « ah non on n’a pas votre nom », nous finissons par entrer. Nous commandons un cocktail, Infinigreen au melon et au rhum pour moi, et nous plaçons d’entrée de jeu au pied de la scène, afin de pouvoir saisir le maximum du concert. Nous n’aurons pas d’autres occasions d’accéder au bar mais peu importe, nous ne sommes pas là pour picoler !

Schweppes

Vanille et Alka Balbir

Nous découvrons 2 jeunes talentueuses chanteuses sur scène, tout d’abord c’est Vanille qui fait son show et il faut dire que la fille de Julien Clerc est charmante et ses chansons entrainantes.

Vanille Clerc

 

Entre ensuite en scène Alka Balbir, comédienne et chanteuse, dont le dernier album, écrit avec Benjamin Biolay met le feu à la salle.

Alka Balbir

Matthieu Chedid enfin !

Celui que nous attendons tous débarque enfin sur scène. Commençant son spectacle par Le Baptème, tout un symbole pour celui qui dit progressivement au revoir à -M- pour devenir Matthieu Chedid. Plus rock, plus masculin, c’est un artiste qui évolue et qui grandit que nous avons face à nous. Si j’ai assisté à tous ses concerts (et parfois même 2 fois pour certains), me retrouver à moins de 2 mètres de mon chanteur favori me mets en joie. Je n’en loupe pas une miette, tant pis pour les pieds endoloris, collés à l’estrade, poussée par la foule, je m’éclate et je profite ! Sur les côtés Marco Prince et Gunther Love semblent emballés tout autant que moi par le spectacle donné par Matthieu Chedid. Guitare en main, on sent qu’il s’éclate, qu’il vit sa musique et la facilité avec laquelle il sort des notes endiablées de sa guitare me laisse pantoise. Cela semble si facile 🙂 Il fait ensuite 2 instrusions dans le public, ce qui semble faire un peu paniquer les vigiles qui ne l’avaient pas vu venir et qui se précipitent pour assurer sa sécurité. Comme à son habitude, il nous met à contribution, en particulier pour Baia, la chanson qu’il a composée pour sa mère. Nous chantons, nous dansons jusqu’à 2h du matin où, après un faux-départ, -M- quitte la scène sur un Mojo endiablé.

Matthieu Chedid -M-

 

Matthieu Chedid -M-

 

Matthieu Chedid -M-

 

Matthieu Chedid -M-

Sur le retour

Assoiffées, les pieds endoloris, nous arrivons à négocier un Schweppes pour nous hydrater avant de rentrer nous coucher. Il est 2h30 passés et je sais que le lendemain, je vais souffrir pour me lever. Sur le retour je croise les fameux escabeaux, ceux dont on ne parle pas assez pendant ce festival et qui pourtant font partie de la vie de ce grand évènement mondial à la gloire du cinéma.
BuzzdeCannes

A venir : une vidéo qui bouge beaucoup avec quelques extraits du showcase de -M-, si j’ai le courage et surtout la patience de la monter ce soir :).

Merci encore à la Villa Schweppes pour l’invitation !