Après de longs mois de rénovation, la première tranche de travaux du Palais des Festivals de Cannes est terminée. La presse a pu assister à la découverte des lieux hier, mercredi 16 mars, lors d’une conférence animée avec brio par le 1er adjoint au maire (et président du Palais) David Lisnard.

David Lisnard

Après avoir présenté le Palais comme étant une locomotive touristique, c’est muni de chiffres ne laissant aucun doute sur ses affirmations que David Lisnard enfonce le clou : l’aéroport de Nice est le 1er aéroport de province avec plus de 9 millions de passagers en 2010, l’actitivé croisière est toujours en hausse et Cannes a accueilli  250 000 passagers l’année dernière, la ville dispose de 8000 chambres en hôtels et résidences et de 480 restaurants, des chiffres qui font tourner la tête ! Et pour accueillir cette clientèle, constituée soit de professionnels (qui représentent 36% de l’activité hôtelière), soit de vacanciers, le Palais met à disposition 35 000 m2 d’exposition et 26 salles de réunion, de 10 à 2300 places !

Le Palais accueil chaque année plus de 250 000 participants lors des 47 manifestations qui s’y déroulent. Mais n’oublions pas que la majorité des personnes qui fréquentent le Palais sont .. des cannois ! En effet, le Palais est aussi une locomotive culturelle, à destination des professionnels (midem, miptv, mipcom, Festival de Cannes, etc) mais aussi à destination du grand public (Festival des jeux, Pantiero, Festival de Danse, Festival de l’art russe, Festival pyrotechnnique, etc). Et c’est pour satisfaire cette clientèle mais aussi répondre aux différentes normes de sécurité qui s’imposent dès lors que l’on accueille du public que le Palais a du subir un lifting bien nécessaire.

Saviez-vous que le Palais a été construit entre 1979 et 1982 sans permis de construire et n’a jamais été terminé ? Incroyable n’est-ce-pas ? C’est pour cela qu’après un travail acharné des équipes du Palais, quand le permis de construire est finalement délivré en 2004, c’est le soulagement. Cela ouvre aussi de nouvelles perspectives et c’est l’architecte historique, M Druet, qui a été rappelé pour « finir » le Palais. Et les travaux débutés en 2004 ont permis de donner une nouvelle jeunesse à ce bâtiment, que l’on compare souvent à un vaisseau amiral et qui devenait non seulement vétuste mais aussi parfois ringard.

Balcon De Bussy

En 2010, la première tranche s’achève et le bâtiment subit un ravalement de façade et un bon coup de peinture blanche du plus bel effet. Certes on ne fait pas d’un âne un cheval de course mais le résultat est à la hauteur de ce que l’on peut attendre du 2ème Palais des festivals de France.

Façade côté port

A l’issu de cette présentation, nous avons suivi David Lisnard nous présenter différents endroits du Palais : le nouvel escalier côté port, la passerelle sur le toit, les couloirs lumineux et modernes, le hall avec cette immense mur en verre ainsi que … le monte charge où tous les journalistes sont entrés et les  locaux techniques ainsi que les gaines et tuyaux qui brassent l’air du Palais ! Cette incursion dans les entrailles du Palais fait prendre conscience que les paillettes sont bien loin d’ici et qu’il y a dans ces sous-sols des travailleurs de l’ombre qui font un travail extraordinaire en terme de logistique et d’organisation.

Bientôt débutera une nouvelle tranche de travaux, qui concernera le parvis du Palais. Une grue sera installée et des palissades entoureront les travaux. Les différents salons prévus en 2011 / 2012 n’en seront pas pertubés et c’est en connaissance de cause que les contrats ont été signés. Plus que jamais le Palais est la locomotive culture et touristiques des Alpes Maritimes.