Pour ce second jour au Festival Pantiero, c’est l’électro hip-hop qui est mis à l’honneur. Même si je suis une grande fan des Plages Electroniques, ce n’est pas vraiment mon style musical préféré. L’électro ok, mais les pieds dans le sable. Sur la terrasse du Palais des Festivals c’est du rock que j’ai envie d’écouter.

Je vais cependant trainer mes tongs en plastique à Pantiero, malgré une grooooosse envie de rester dans mon lit ce soir (oui j’enchaine les sorties mais là je commence à souffrir un peu car voyez-vous, j’ai repris le sport et nage avec palme le matin / paddle le soir, ça calme quand même pas mal).

Je loupe Darkstar mais heureusement, encore une fois, Thierry Obadia immortalise ce groupe.

Darkstar

J’arrive juste à temps pour écouter GhostPoet et là j’accroche beaucoup. Entre hip-hop et dubstep, le chanteur hypnotise l’audience et nous emmène dans son univers.

GhostPoet

Après un détour par la Petite Croisette pour saluer les amis Arnaud et David je retourne sans conviction au Festival Pantiero, la fatigue se faisant de plus en plus sentir. Là c’est au tour d’Amon Tobin d’envoyer du gros son sur la terrasse mais je rend les armes, mes oreilles sont minées par les acouphènes et je préfère aller me coucher. Demain, dernier soir de Pantiero !

Amon Tobin